Journée du chien sans race 28 mai

Journée du Chien Sans Race

En 2013 l’édition espagnole du journal 20 Minutes et plus particulièrement une de ses journalistes, Melisa Tuya, a lancé l’idée de fêter le 28 mai la Journée du Chien Sans Race. D’année en année, ce mouvement n’a cessé de grandir et aujourd’hui, 5 ans plus tard, nous espérons pouvoir l’étendre à la France avec le hashtag #JournéeDuChienSansRace. Notre objectif? Remplir les réseaux sociaux de photos de chiens sans race ou croisés, pour leur rendre l’hommage qu’ils méritent en cette journée qui est la leur.

Ils n’ont pas de pedigree mais ne manquent pas de charme. Croisés, sans races, corniauds, bâtards, chiens sans nom de famille qui pourtant sont les plus nombreux. Ils peuplent nos rues, nos maisons mais surtout nos cœurs. Si nombreux que chez Gudog ils représentent 30% de notre meute. En comparaison, bien derrière eux on retrouve à la deuxième place du podium les labradors au nombre de 7%. Mais arrêtons les comparaisons ici, parce que s’il y a bien quelque chose qui définit ces chiens sans races, c’est qu’ils sont incomparables. C’est d’ailleurs bien dommage que le langage commun ai décidé de les désigner à partir de la carence, on dit d’eux qu’ils sont « sans race » alors qu’en fait il ne leur manque absolument rien. Chacun est unique parce que différent.

 

Manifeste du 28 Mai: Journée du Chien Sans Race

C’est également l’édition espagnole du journal 20 Minutes qui partageait ce Manifeste de la Journée du Chien Sans Race. En 10 points, il résume l’essence de ces chiens si particuliers, sans pour autant laisser de côté les chiens de race. Parce que pour nous apporter leur tendresse infaillible et leur amour désintéressé, les chiens ne se basent pas sur l’appartenance à une race. L’important ici c’est que tous, sans exception ni catégories, sont et resteront des chiens. Nous vous traduisons ici le Manifeste:

 

  1. Je suis un chien sans race. Lorsque les gens demandent à mon maître dans la rue quelle est ma race, c’est fièrement qu’il répond que je suis un sans race, un croisé, un corniaud, un bâtard, un sang mêlé, tout simplement un chien… son chien.
  2. Je suis un chien sans race, je suis donc unique. Chaque chien sans race l’est. Il n’en existe pas deux pareils.
  3. Je suis un chien sans race. Un chien avec deux oreilles, deux yeux, un museau, une queue, quatre pattes et beaucoup de dents. Un chien comme les autres.
  4. Je suis un chien sans race. Il importe peu à ma famille humaine de savoir si je suis le chien le plus beau, ou le plus moche sur cette Terre.
  5. Je suis un chien sans race, il est donc fort probable que mes visites chez le vétérinaire se résument aux rappels annuels des vaccins. Parce que ce n’est pas une légende urbaine, nous avons effectivement une bien meilleure santé que nos amis de race.
  6. Je suis un chien sans race et mon caractère est le fruit d’une sélection génétique naturelle. Et nous savons que la nature est bien faite. Vous utilisez d’ailleurs cette même sélection vous les êtres humains.
  7. Je suis un chien sans race, comme tant d’autres chiens qui ont été adoptés dans un refuge pour animaux, qui ont été trouvés au bord d’une route ou qu’on a déposé en cadeau au pied d’un sapin.
  8. Je suis un chien sans race, mais j’ai tout de même un coût. Tous les chiens coûtent de l’argent, que ce soit en nourriture, en soins, en frais de garde ou de toiletteur… Tout cela sans compter que nous pouvons également tomber malades et avoir besoin de traitements très chers.
  9. Je suis un chien sans race, même si en fait les chiens de race ne sont rien d’autre que des chiens sans races photocopiés à l’infini.
  10. Je suis un chien sans race, c’est-à-dire que je suis un chien aussi bien que n’importe quel autre chien.

 

Laissez entrer un Chien Sans Race dans votre vie

Certaines personnes, lorsqu’elles décident de prendre un chien, s’orientent vers une race en particulier. Parce qu’elles ont toujours eu des chiens de cette race, parce que quelqu’un leur a conseillé cette race ou tout simplement à cause d’une mode. Mais c’est bien dommage de choisir un ami en fonction de son arbre généalogique. Faisons-nous ça avec nos amis humains?

Chez Gudog nous cherchons à promouvoir l’adoption, afin d’offrir une deuxième (ou troisième, quatrième…) chance aux chiens qui ont tant à apporter. Malheureusement, les refuges sont remplis de chiens sans race et aujourd’hui plus que jamais, il est important de mettre en avant leur grand travail. Il ne reste plus que quelques semaines avant le début de l’été et avec lui, les grandes vagues d’abandon qui frappent notre pays chaque année, à un point tel que certains refuges ne peuvent pas suivre. Si cela fait un moment que vous songez à adopter un chien, il se peut que le moment soit venu de vous lancer. Vous pouvez même réfléchir à la possibilité d’adopter un chien adulte.

Qui plus est, de par la grande variété de gènes qu’ils ont hérité, les chiens sans race ont une bien meilleure santé. Pour conserver les particularités d’une race, il n’est pas rare que les éleveurs de chien fassent se reproduire des individus d’une même famille, ce qui à la longue peut occasionner des altérations chez les chiots, tout en perpétuant de génération en génération les faiblesses et autres déficiences. Il y a quelque temps sur Gublog nous vous parlions du cas des races  brachycéphales qui peuvent souffrir de sérieux problèmes respiratoires de par leur museau écrasé, caractéristique forcée au fil des portées. Les chiens sans race ne connaissent pas ce genre de problème, comme ils ont des ancêtres venus d’horizons très différents, ils ont conservé au fil des générations uniquement les gènes les mieux adaptés pour survivre. Une phrase que le vétérinaire Carlos Rodríguez confiait à l’édition espagnole du journal 20 Minutes résume très bien tout cela: « les chiens sans race ont la chance que la nature soit bien plus sage que l’être humain ».

Vous partagez votre vie avec un chien sans race? Aujourd’hui est un jour spécial pour lui, c’est l’occasion de le fêter! Vous pouvez nous raconter comment ce chien a croisé votre chemin et tout ce qu’il vous a apporté en commentaire sous cet article ou sur nos réseaux sociaux. Nous serions ravis de pouvoir voir son museau sur FacebookTwitter ou Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.