Gueule d’amour

le boxer un chien de race brachycéphale

Vous avez la chance de vivre avec un boxer, un carlin, un bouledogue français, un boston terrier, un pékinois, un bouledogue anglais, un shih tzu ou un lhassa apso à vos côtés?  Ils font tous partie d’un ensemble de races de chien appelées « brachycéphales ». Cela correspond aux chiens qui par leur morphologie suivent une série de caractéristiques: un museau plus court que le reste des chiens, un crâne plus large et un système respiratoire comprimé dans un espace réduit. Ces traits étaient présents de manière très modérée dans les caractéristiques originelles de ces races mais l’être humain les a exagéré avec la sélection de certains chiens lors de l’élevage. Comme bien souvent lorsque les humains se mêlent des affaires de la nature, les choses ne se sont pas bien passé et à force de privilégier certaines caractéristiques physiques par goût ou par mode, ces races ont commencé à avoir de graves problèmes de santé.

Le fait d’avoir un museau plus court a entraîné que les os du nez raccourcissent à leur tour. Par la suite, les tissus et organes de cette zone ont dû s’adapter au manque d’espace dans la boîte crânienne. Dans la plupart des cas, les narines de ces chiens sont plus étroites  et parfois la cavité nasale et la gorge sont connectées. Ils peuvent développer un voile du palais et présenter une trachée plus étroite que le reste des races de chien. Tout cela provoque des problèmes respiratoires au chien qui manque d’air et s’étouffe très facilement. À cela il faut ajouter des problèmes cardiaques qui dans certains cas, peuvent mettre en danger la vie du chien.

Les cas les plus extrêmes souffrent du syndrome brachycéphale qui se traduit par une forte dyspnée (difficulté respiratoire) et des ronflements et halètements très bruyants. Ces chiens se fatiguent très vite et peuvent voir leur qualité et leur espérance de vie diminuées. Si les symptômes du syndrome brachycéphale deviennent trop graves il faudra emmener votre chien chez le vétérinaire pour qu’il puisse s’assurer que sa vie n’est pas en danger. Il pourra également améliorer sa qualité de vie en lui prescrivant des anti-inflammatoires, des bronchodilatateurs ou dans les cas les plus sérieux une intervention chirurgicale.

Quand faut-il s’inquiéter

De manière générale il est normal que les chiens de ces races émettent un certain bruit lorsqu’ils respirent et qu’ils présentent des difficultés respiratoires lors de la pratique d’une activité physique intense. Il faudra néanmoins vous inquiéter si votre chien respire avec beaucoup de difficulté, qu’il présente une grande fatigue, a du mal à avaler ou si ses gencives prennent une légère coloration bleue, signe d’un manque d’oxygène dans le sang.

carlin origine

À l’origine, le carlin était bien différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Photo: comoeducarauncachorro.com

La majorité de la documentation qui traite des chiens de races brachycéphales se contentent de parler de leurs possibles problèmes de santé. Nous n’allons pas le nier, il est vrai qu’il faut prendre particulièrement soin de ces chiens. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour l’hygiène, les promenades, l’alimentation et l’exercice physique de ces races. Mais nous avons surtout voulu rendre hommage à ces chiens, parce que comme tous les chiens ils apportent beaucoup de bonheur aux familles dans lesquelles ils vivent. Avant de sauter le pas et de partager votre vie avec l’un d’entre eux, vous vous êtes sûrement renseigné sur leurs particularités de ces races et vous savez que ce sont des chiens spéciaux. À présent l’important est de profiter de leur adorable présence et de leur donner tout votre amour. Si par le passé vous avez vécu avec un de ces chiens à vos côtés, vous savez que la trace qu’à laissé cette petite bouille d’amour dans votre cœur est impossible à effacer et que dès que vous en croisez un dans la rue vous n’avez qu’une envie: aller le caresser. Certains diront d’eux qu’ils ont la gueule écrasée, le nez aplati, le museau raccourcis. Nous préférons les voir tels qu’ils sont: de véritables gueules d’amour. 

Hygiène

De par la forme de leur crâne, il se peut que ces chiens aient les yeux globuleux, ce qui dans certains cas pourrait entraîner des problèmes de sécheresse oculaire. Prenez soin de vérifier que pour votre chien tout va bien de ce côté et n’hésitez pas à l’aider si nécessaire en lui appliquant du sérum physiologique ou des gouttes formulées pour maintenir une correcte hydratation des yeux.

Ces chiens sont aussi célèbres pour leur grande quantité de peau qui vient à former des plis et autres bourrelets ou rides, notamment au niveau du visage. C’est dans ces plis que peuvent s’accumuler de la saleté ou des peaux mortes et se concentrer un niveau d’humidité qui pourrait entraîner des irritations ou infections. Contrôlez le bon état de la peau de votre chien en regardant bien entre tous les plis. Vous pouvez également lui appliquer un produit antiseptique doux et bien sécher ensuite pour enlever toute l’humidité.

Ces chiens sécrètent en général beaucoup de salive. Il faudra veiller à ce que cela ne devienne pas un problème et si c’est le cas l’emmener chez le vétérinaire pour vous assurer que tout va bien. Tant que cela reste dans les normes, il vous faudra de temps en temps passer derrière lui pour nettoyer les restes de bave qu’il laisse sur son passage.

Les promenades

Pour les promenades des chiens de races brachycéphales, l’accessoire le plus confortable reste le harnais. Les colliers peuvent accentuer la sensation d’étouffement et d’étranglement puisqu’ils ont tendance à avoir une trachée plus étroite. Si le chien a tendance à tirer sur la laisse, ce sera pire, pouvant aller jusqu’à provoquer des lésions sur la trachée pour les chiens les plus vifs.

Réservez les promenades aux heures les plus fraîches surtout en été et faites attention au soleil et aux températures élevées. De par leurs problèmes respiratoires, ces chiens ont plus de mal que les autres pour réguler leur température corporelle et sont plus souvent victimes de coups de chaleur.

L’alimentation

Ces chiens souffrent souvent de remontées acides, c’est pourquoi il faudra veiller à leur donner une bonne alimentation. Il faut également faire attention à leur poids puisqu’une surcharge pondérale pourrait aggraver tous les autres problèmes inhérents à ces races. Évitez donc la nourriture trop grasse, difficile à digérer.

L’activité physique

Pour tout ce que nous venons de voir, la pratique d’une activité physique chez ces chiens doit toujours être dans la limite du raisonnable et bien contrôlée. Évitez les heures chaudes de la journée surtout en été. Proposez-leur de l’eau constamment et surtout allez-y doucement et de manière progressive pour que le chien puisse récupérer. Il ne faut néanmoins pas bannir l’exercice physique chez les races brachycéphales puisque comme tous les chiens ils ont besoin de se dépenser pour être épanouis. Il faut juste adapter l’intensité des activités à leur condition particulière. 

Leave a Comment.