L’éternuement inversé chez le chien

éternuement inversé

L’éternuement inversé… kézako? Ce phénomène plutôt curieux, avouons-le, est en fait assez banal chez le chien, et même parfois chez le chat. D’ailleurs, nombreux sont les propriétaires de chiens qui l’ont observé chez leur compagnon à quatre pattes sans savoir vraiment de quoi il s’agissait. Pour quelqu’un qui ne connaît pas l’éternuement inversé, il peut paraître effrayant de prime abord, parce qu’on ne comprend pas vraiment ce qui est en train de se passer. Certaines personnes pourraient même penser que leur chien est en train de s’étouffer et risque de mourir. L’éternuement inversé est-il dangereux chez le chien? Comment et pourquoi survient-il? Comment aider mon chien lorsqu’il a une crise d’éternuement inversé? On vous raconte tout ça sur Gublog.

Comment et pourquoi l’éternuement inversé survient-il?

L’éternuement dit « classique » se manifeste par une grande exhalation d’air (qui passe de l’intérieur à l’extérieur du corps) par les voies respiratoires. L’éternuement inversé, comme son nom l’indique, est donc le processus contraire. Au lieu de sortir, l’air entre dans le corps avec force, de par de grandes inhalations continues, et souvent compulsives. Tous les chiens peuvent être pris d’éternuement compulsif mais certaines races sont plus touchées que d’autres, comme c’est le cas des brachycéphales (boxer, carlin, bouledogue français, boston terrier, pékinois, bouledogue anglais, shih tzu, etc.). Parmi ces races, celles de petite taille sont encore plus touchées, parce qu’elles ont une trachée et une gorge plus étroites.

Comme une image vaut mille mots, pour que vous puissiez voir de vos propres yeux ce à quoi ressemble un éternuement inversé et savoir si votre chien a eu un jour une crise, nous vous proposons de voir cette vidéo d’un bouledogue français.

 

 

L’éternuement inversé survient lorsque le chien souffre un spasme dans la gorge ou le voile du palais et commence à aspirer de l’air. En plus du bruit, les chiens adoptent une position physique assez surprenante: ils penchent la tête en avant, fléchissent les pattes en séparant bien les coudes et étirent leur dos. Les éternuements inversés peuvent être dus à de nombreux facteurs différents: allergènes (pollen, poussière, acariens…), émotions fortes, réveil soudain, activité physique intense, collier trop serré, etc. Si votre chien présente des épisodes d’éternuement inversés très suivis, il faudrait essayer d’en connaître la cause pour l’éviter dans la mesure du possible.

 

L’éternuement inversé chez le chien est-il dangereux?

Même s’il peut s’avérer très impressionnant, il est important de rappeler que sauf complication, l’éternuement inversé est complètement bénin. C’est un phénomène totalement naturel chez le chien et il vaut mieux les laisser tranquilles, ne pas vous stresser (et surtout ne pas les stresser) et surveiller de loin au cas où ils auraient besoin de notre aide. Mais normalement tout devrait bien se passer.

 

Comment aider mon chien lors d’un épisode d’éternuement inversé?

La réaction classique lorsque notre chien traverse un épisode d’éternuement inversé est de penser qu’il est en train de s’étouffer, de souffrir une crise d’asthme ou quelque chose de bien plus grave et nous nous inquiétons énormément. Les chiens ont l’habitude d’avoir des éternuements inversés, c’est quelque chose d’inhérent à leur espèce, comme pour nous les êtres humains le simple fait d’éternuer ou de bailler. Vous imaginez si à chaque fois que cela vous arrive, toutes les personnes autour de vous venaient se précipiter pour essayer de vous aider, extrêmement inquiètes pour vous? Cela serait très désagréable, convenons-le. C’est pourquoi la meilleure réaction à avoir est d’ignorer notre chien à ce moment là, pour ne pas lui transmettre notre préoccupation (on a beau nous répéter que c’est bénin, l’éternuement inversé reste impressionnant) et surveiller en retrait que tout va bien.

Il est pourtant complètement compréhensible que certaines personnes ne puissent pas s’empêcher de s’approcher de leur chien pour essayer de lui venir en aide. Dans ce cas, vous pouvez essayer de lui masser doucement la gorge et le cou pour voir si cela l’aide à détendre ses muscles et donc se libérer du spasme. Une autre option consiste à placer une main sur son museau pour boucher doucement ses narines et ainsi empêcher pour quelques instants l’entrée d’air. Cela provoquera un réflexe de déglutition de salive qui pourrait l’aider à se libérer du spasme.

 

Dans quels cas consulter un vétérinaire?

C’est un grand classique des urgences vétérinaire: des maîtres affolés arrivent avec leur chien pour un éternuement inversé. Comme ce phénomène peut être très impressionnant lorsque l’on ne le connaît pas, on pense de suite au pire. En réalité, les épisodes d’éternuement inversé ne durent que quelques secondes ou quelques minutes. Ils sont tellement courts que, le temps d’arriver chez le vétérinaire, ils sont déjà terminés. Si vous pensez que votre chien présente des éternuements inversés anormaux, vous pouvez le filmer lors de ses crises pour pouvoir le montrer à son vétérinaire lors d’une prochaine visite.

Il faut s’inquiéter si un chien présente des éternuements inversés tant fréquents ou suivis que cela altère sa qualité de vie. Nous vous conseillons alors d’aller demander conseil au vétérinaire afin qu’il vous aide à en deviner la cause et trouver une solution. Ce qui pourrait paraître un simple éternuement inversé pourrait être provoqué par la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires, une infection, des polypes ou une tumeur, et il est préférable d’avoir l’avis d’un professionnel de santé.

 

L’éternuement inversé existe-t-il chez une autre espèce que le chien?

Bien que l’éternuement inversé se retrouve majoritairement chez le chien, on en trouve parfois aussi chez les chats. Il est cependant moins commun et inoffensif chez les félins, s’il se présente en épisodes suivis il faudra consulter un vétérinaire.

Ce que l’on a encore jamais vu, c’est un éternuement inversé chez l’être humain. Si vous avez une vidéo qui nous prouve le contraire, nous serions ravis de pouvoir voir ça. Vous pouvez la partager avec nous sur Facebook, Twitter ou Instagram.

Photo principale: Chris Jagers

Un commentaire

  1. J’ai appris quelque chose, 2 de mes chiens souffrent parfois d’éternuements inversés, très impressionnant, j’étais très inquiète, mon vétérinaire m’a rassuré sans m’expliquer de quoi il s’agissait. Je suis rassurée grâce à votre site. c’est très bien expliqué et les vidéos très pratique. Vous avez fait un excellent travail. Merci à vous.

    Reply
    • Merci à vous Ophelie pour votre commentaire! Cela nous fait particulièrement plaisir d’apprendre que grâce à la lecture de notre article vous avez été rassurée. Vos compliments nous encouragent à continuer nos efforts pour vous livrer chaque semaine des articles utiles et de qualité! 🙂

      Reply

Leave a Comment.