sports d'hiver chien

Vous emmenez votre chien aux sports d’hiver ?

En bons maîtres que nous sommes, nous aimerions passer plus de temps, vacances comprises, avec nos petits compagnons. Le toutou a aussi fait son choix : il veut rester avec sa meute qu’il vente, qu’il pleuve, ou … qu’il neige !
Vous préparez votre séjour aux sports d’hiver et avez choisi de partir avec votre chien ? C’est une excellente idée qui renforcera votre complicité, cependant cette charmante compagnie ne s’improvise pas, et demande réflexion : durée du séjour, changements de ses petites habitudes, comportement de votre chien en voyage, prédisposition au froid, etc.

Pensez à la durée du séjour et à l’effort que cela demande à votre toutou, peu entraîné et peu habitué aux rigueurs de la montagne. Si les conditions ne sont pas entièrement garanties pour que votre chien passe, lui aussi, de bons moments de sport et de détente, il est conseillé de limiter le séjour à seulement quelques jours, ou de penser à un dog sitter qui s’occupera de lui à la maison pendant les vacances.

Hébergement

Il est bien évidemment primordial que votre logement de vacance soit « dog friendly » et autorise l’accès aux chiens. Il est préférable de contacter directement l’hôtel ou le logeur par téléphone afin de poser clairement la question, car certains sites internet de locations de vacances peuvent fournir une information obsolète ou incorrecte. Un coup de téléphone peut éviter bien des surprises.

Activités et conseils pour les sports d’hiver avec un chien

  • Si vous avez prévu de faire du ski alpin, sachez que les toutous sont logiquement interdits sur les pistes. L’inverse serait dangereux pour les chiens comme pour les humains.
  • Les stations autorisent par contre l’accès aux bas de pistes, où il est parfois possible de faire de la luge, et de jolies promenades.
  • Le ski de fond est, quant à lui, plus accessible aux toutous. Certaines stations proposent des balades en compagnie de chiens.
  • Tous les chiens ne sont pas taillés pour les sports extrêmes et les longues randonnées hivernales. N’en demandez pas trop à votre chien, s’il n’est pas (ou plus) très sportif, et consultez votre vétérinaire avant votre départ afin qu’il vous dise si votre toutou est préparé au programme que vous lui réservez.
  • Les chiens peuvent aussi souffrir du froid. Selon sa race, son poil, et son état de santé générale, il peut être préférable de prévoir un habit de protection qui aidera votre toutou à affronter les basses températures. Pensez à bien sécher votre chien après chaque sortie.
  • Pensez aussi à protéger les coussinets de votre chien, car le contact de la neige irrite. Avant de sortir, passez une pommade riche en matières grasses (par exemple, la vaseline) sur le dessous des pattes.
  • Protégez votre chien du soleil, qui, comme pour les humains, peut aussi être dangereux pour les yeux et l’épiderme des chiens. Il est conseillé de prévoir les sorties et promenades aux heures les moins ensoleillées. Il existe aussi des écrans totaux que votre vétérinaire peut vous recommander.

sports d'hiver chien crème solaire

  • Si votre chien doit rester seul toute la journée à attendre votre retour des pistes, n’oubliez pas que votre « maison de vacances » n’est pas la maison habituelle de votre chien. Un chien, même habitué à être seul,  pourrait vivre très mal votre séparation et votre absence, dans un environnement inconnu. Pensez pour cela à lui laisser des objets familiers comme ses jouets, son panier, ou des vêtements à vous qui l’aideront à se tranquilliser. Ou prévoyez de faire appel à un dog sitter qui se fera un plaisir de garder votre petit compagnon pendant que vous devenez le roi de la glisse.

Voyager en voiture

La voiture est généralement le moyen de transport le plus confortable pour votre chien. Il peut être confortablement installé et attaché à l’arrière du véhicule à une ceinture de sécurité adaptée, ou transporté dans le coffre, dans une cage, ou encore séparé du reste de l’habitacle, par un filet ou une grille de protection.
Il est déconseillé de voyager avec le chien aux pieds des passagers. En cas d’accident, l’impact pourrait être dramatique pour votre chien. Il pourrait aussi être projeté à travers le véhicule et mettre en danger le reste des occupants.

Les règles à respecter lors des longs trajets sont les mêmes pour le chien que pour le conducteur : des pauses fréquentes pour se dégourdir les pattes, et de l’eau à portée pour se maintenir hydraté. Il est préférable de ne pas nourrir votre toutou pendant le trajet, et de lui donner une petite quantité de nourriture avant le départ.
Si votre chien est sujet au mal des transports, mieux vaut attendre l’arrivée à destination (ou à escale), pour le nourrir. Avant le grand départ, vous pouvez aussi habituer votre chien sur de petites distances.

Voyager en avion

Si votre chien pèse moins de 5 kg, il peut rester avec vous en cabine, s’il est transporté dans une cage ou un sac de transport pour chiens spécialement prévu à cet effet. La cage de transport sera disposée à vos pieds, assurez-vous avant votre départ, que les mesures de votre cage correspondent à l’espace dont vous disposerez dans l’avion.

Si votre chien pèse plus de 5 kg, il devra voyager en soute, dans une cage de transport fournie par vos soins, marquée de votre destination, votre nom et de celui de votre chien, et conforme à la réglementation de la compagnie aérienne sur laquelle vous volez. Une fois n’est pas coutume, vérifiez que votre modèle de cage est conforme et autorisé.

Il est recommandé de ne pas nourrir le chien avant le départ, afin d’éviter les nausées. Par ailleurs, il est important que votre petit compagnon puisse boire tout au long du vol.

Avant de réserver votre billet d’avion, renseignez-vous sur les restrictions selon les saisons, les conditions et les autorisations de vol des animaux de compagnie de la ligne aérienne.

Voyager en train

La SNCF autorise les chiens dans les trains et propose des tarifs réduits et spécifiques en fonction de la taille de votre toutou :

  • Si votre chien pèse moins de 6 kg, vous ne payez que 6€. Votre toutou doit être transporté dans un sac ou un panier (45 cm x 30 cm x 25 cm).
  • Si votre chien pèse plus de 6 kg, vous devez payer 50% d’un billet de seconde classe, même si vous voyagez en première.

À noter que vous ne pouvez pas faire la réservation en ligne du billet de train de votre toutou.

Règles générales

Si vous voyagez dans les pays de l’Union Européenne, votre chien doit avoir un passeport Européen avec l’information correspondant à son numéro de puce électronique. Ses vaccins doivent être à jour (tout particulièrement celui de la rage).
Le déparasitage est aussi un élément à traiter avant votre départ, car votre toutou pourrait souffrir de parasites propres au pays que vous visitez (même si les risques sont plus évidents en été qu’en hiver).

Si vous achetez une cage de transport, elle doit mesurer 5 cm de plus que la hauteur du chien, et 10 cm de plus que sa longueur, afin qu’il puisse se retourner sans problème, et être confortablement installé. Dans la cage, vous devrez disposez une couverture ou une serviette familière pour votre chien, cela lui rappellera son panier et le tranquillisera.

Le changement de régime alimentaire peut provoquer des problèmes gastriques et un éventuel stress chez votre chien. Avant votre départ, pensez à prendre ses croquettes habituelles ou vous renseigner sur les points de vente disponibles près de votre lieu de séjour.

Bonnes vacances à tous, et à bientôt sur Gudog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.