Agility : sport et fun avec votre chien

Si vous et votre inséparable petit compagnon avez l’habitude de faire ensemble de l’exercice, l’agility est le sport que vous devez connaître, et, pourquoi pas, pratiquer.

L’agility est créée en Angleterre en 1977 afin de divertir les spectateurs de l’exposition canine mondiale, la Cruft de Birmingham. Inspirée du Jumping pour les chevaux, cette première démonstration de l’agilité des chiens donnera naissance aux premiers clubs et compétitions. Le principe est simple, un chien, conduit par son maître, évolue sur un parcours d’obstacles.

En quoi consiste l’agility ?

Le principe est simple, un chien, conduit par son maître, évolue sur un parcours d’obstacles qui doit être réalisé en un temps et ordre strict défini par un juge.

La pratique de l’agility nécessite que le chien soit dressé à répondre à une série de commandes allant du simple « assis, pas bougé » aux ordres plus complexes des passages d’obstacles en tous genres : saut de haie, passage de tunnel, slalom, etc.

Quels chiens peuvent pratiquer l’agility ?

Bien que certaines races de chiens soient les chouchous de l’activité, tous les chiens peuvent, dans l’absolu, apprendre en s’amusant et donc, pratiquer l’agility. Les aptitudes naturelles de certaines races, comme le Border Colley, facilitent la pratique de cette activité, mais le succès de ce sport dépend essentiellement de la coordination et habileté du maître guide, ainsi que de sa capacité de communication et de sa complicité avec son chien. Il n’est donc pas rare de croiser tous types de races et de croisements sur les podiums des compétitions internationales.

Tous les chiens peuvent donc pratiquer l’agility, indépendamment de leurs races ou tailles. Il est évident que le chien doit être en bonne santé, et ne présenter aucun signe de maladies comme la dysplasie, ce qui implique un suivi vétérinaire constant.

Il existe différentes catégories de compétitions, en fonction de la taille du chien :

En france :

  • A : chien de moins de 37 cm au garrot
  • B : chien de 37 cm et moins de 47 cm
  • C : chien de 47 cm et plus
  • D : chien molossoïde, peu véloce.

Au niveau international 

  • S : (Small) pour les petits chiens, moins de 35 cm au garrot
  • M : (Medium) pour les chiens de 35 cm à moins de 43 cm au garrot
  • L : (Large) pour les chiens de plus de 43 cm au garrot
Les obstacles

On dénombre trois types d’obstacle :

  • Sauts : Haie simple, oxer (haie double), mur, saut en longueur, pneu.
  • Obstacles à zones : Passerelle, palissade, balançoire. Les zones d’entrée et de sortie de ces obstacles sont marquées, et doivent être touchées par le chien (au moins une patte) ; dans le cas contraire le  duo  maître-chien reçoit une pénalisation.
  • Divers (ou autre) :  Table, slalom, tunnel rigide, tunnel souple.

obstacle agility

Les bénéfices de l’agility
  • C’est une excellente activité physique pour vous et votre chien. Elle vous maintiendra en forme, et vous fera travailler votre coordination et concentration.
  • Vous apprendrez à communiquer avec votre chien, et votre chien avec vous.
  • Les obstacles sont un très bon exercice de proprioception (perception de la position des différentes parties du corps). C’est un excellent remède pour les chiens peureux qui gagneront en confiance et self-contrôle.
  • Vous connaîtrez et partagerez votre hobby avec des personnes tout aussi passionnées que vous.

Si vous voulez commencer la pratique de l’agility, il y a très certainement un club près de chez vous. Mais faites tout de même très attention … ce sport est particulièrement addictif.