Adoptez un chien, ne l’achetez pas

100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année en France, soit 11 animaux par heure.
Si vous êtes prêt à adopter un chien, et l’aider à oublier la douloureuse épreuve de l’abandon, vous contribuez au combat des associations de protections des animaux et donnez une nouvelle chance à un chien qui vous sera fidèle et reconnaissant.
Noël 2014 aura une fois de plus, son lot d’achats compulsifs en animalerie ou en élevage, et l’été 2015 verra, comme chaque année, beaucoup de ces toutous abandonnés.
Gudog s’unit aux actions associatives et vous invite à penser à l’adoption avant de penser à l’achat.

Accueillir un chien dans la famille est une décision lourde de sens, qui ne se prend pas à la légère. Au-delà du bonheur que la boule de poils apporte à la famille, de nombreuses responsabilités s’ajoutent aux simples faits de nourrir le toutou, et le sortir faire ses besoins.
La première des responsabilités est une promesse que l’on doit faire à son nouveau compagnon : l’accompagner tout au long de sa vie, 10 à 20 ans qui passeront bien trop vite, sans jamais l’abandonner malgré les aléas de la vie.
Cette promesse doit être mûrement réfléchie, ce qui n’est jamais le cas lorsque les chiens sont achetés sur un coup de tête ou de coeur.
Adopter un chien, c’est la garantie d’être accompagné par les équipes des refuges qui sauront vous guider tout au long du processus d’accueil, sans ne jamais penser à l’intérêt économique, mais au bien-être de l’animal. Adopter un chien est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à ce nouveau compagnon, en corrigeant les erreurs d’êtres humains capricieux et inconscients, qui ont décidé, pour une raison ou une autre, de rompre cette promesse.

Non à l'abandon

Réha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, déclarait, il y a quelques années en parlant des abandons :  » Nous espérons faire réfléchir les maîtres au respect qu’implique le lien qu’ils ont établi avec leur compagnon « .

Un bilan affligeant

100 000 animaux domestiques sont abandonnés chaque année en France, dont 60 000 chaque été. Les animaux abandonnés sont de toutes races et de tout âge, ils atterrissent en refuge et sont euthanasiés si personne ne peut les adopter.
Il y a 30 ans, on comptait 400 000 abandons par an, ce qui démontre une efficacité indiscutable des actions des nombreux refuges partout en France, de la Fondation 30 Millions d’Amis, la Fondation Brigitte Bardot, la Société Protectrice des Animaux, et beaucoup d’autres associations, dont certaines plus discrètes mais tout aussi actives, qui mettent tout en oeuvre pour limiter les abandons et trouver une nouvelle famille d’accueil aux animaux abandonnés.

SPA_été2014

La lutte est loin d’être terminée, et le chiffre de 100 000 abandons par an reste honteux, et fait de la France, la triste championne européenne de l’abandon d’animaux domestiques.
Reha Hutin déclare « Ce qui est terrible dans l’histoire de l’abandon, c’est que cela peut venir de n’importe qui : des gens prennent un animal sur un coup de tête, sans comprendre que cet engagement implique de le garder jusqu’à la fin de leur vie ».

Comment adopter un chien ?

Si après mûre réflexion, vous avez décidé d’accueillir un chien dans votre famille, adoptez-le, ne l’achetez pas !
L’adoption implique que votre envie d’accueillir un chien ne soit pas sujette à une race spécifique, mais bien à l’amour que vous êtes prêt à donner et à recevoir, et à votre volonté de sauver un être vivant en lui ouvrant les portes de votre maison.

Rendez-vous dans un refuge SPA proche de chez vous ou trouvez sur Internet un centre d’accueil pour chiens. Ils veilleront à vous informer de tout ce qu’implique l’acte d’adoption, et vous guideront dans le choix du toutou, afin que votre nouveau compagnon corresponde le mieux à votre famille.

Afin de s’assurer que  votre engagement est entier et ainsi éviter un nouvel abandon, le refuge vous demandera de remplir un questionnaire.
Il vous demandera aussi de fournir quelques documents :

  • Une pièce d’identité.
  • un justificatif de domicile récent.
  • Ainsi qu’une participation financière qui varie selon les refuges, et inclut systématiquement le prix des vaccins et puce électronique d’identification, ainsi que, très souvent, la stérilisation du chien que vous adoptez.

En effet, bien qu’aucune loi n’oblige les chiens adoptés à être stérilisés, les refuges font de gros efforts pour briser le cercle vicieux de l’abandon, en pratiquant la stérilisation de tous les chiens adoptés. Une chienne adoptée et non stérilisée, même si elle n’est plus jamais abandonnée, peut donner naissance à de nombreux chiots qui, à leurs tours, pourraient être abandonnés. La stérilisation est pour beaucoup, la seule solution à l’abandon.

Votre bonne action sera aussi récompensée, car les chiens en adoption sont souvent des chiens adultes, donc propres, qui ne demandent pas autant d’attention qu’un chiot, et font souvent moins de dégât à la maison.

Il vous faudra veiller à ce que le refuge ait offert à votre nouveau compagnon des conditions d’accueil qui ne seront pas définitivement traumatisantes pour lui. Les comportements déviants liés au stress de l’enfermement ou à l’anxiété de séparation pourraient s’avérer compliqués à gérer une fois de retour à la maison. Les conditions d’accueil impliquent bien entendu les espaces de promenades, mais aussi la qualification des bénévoles en matière d’éducation canine, ainsi que le temps passé par le chien au contact d’humains tout au long de son séjour.

chien noir

Tous les chiens souffrent de l’abandon mais les chiens noirs sont victimes de ce que les professionnels et les bénévoles ont appelé le syndrome du chien noir. Si vous n’avez absolument aucune préférence pour la couleur du pelage de votre toutou, sachez que les chiens noirs souffrent de racisme (n’ayons pas peur des mots), pour des raisons purement humaines. Si vous pensez adopter un chien, lorsque vous passerez le long des cages des refuges, attardez-vous davantage devant la cage des toutous noirs, afin qu’ils aient, eux aussi, une chance de vous apprivoiser.

N’achetez pas un chien, adoptez le !

À l’occasion des fêtes de fin d’année, Gudog participe à la sensibilisation en faveur de l’adoption des chiens : « N’achetez pas, adoptez ! ».

Nous souhaitons aider à l’adoption de chiens que proposent l’Association de Protection Animale Alerte SOS, qui depuis des années, se bat pour redonner une seconde chance à des animaux abandonnés en France et à l’étranger, en danger d’euthanasie dans les fourrières et les refuges pour cause de surnombre.

Nikol, présidente et fondatrice de l’association ALERTE SOS : « Les atrocités n’ont pas de frontières, la misère est internationale, c’est pourquoi Alerte SOS ne limite pas son action à l’hexagone« .

Nikol
Nikol s’est rendu dans plusieurs refuges et fourrières de France, d’Espagne, Roumanie et des USA, pour mettre en place avec les directeurs de ces fourrières et refuges, une organisation qui permettrait de sauver le plus possible d’animaux des couloirs de la mort en les protégeant dans une famille d’accueil en attendant leur adoption.

Alerte SOS sauve chaque année près de 500 chiens, et compte bien en sauver davantage. Votre aide et soutien pourraient leur être précieux, contactez-les, soutenez leur combat !

NPA

Les processus d’adoption commencent de plus en plus sur les réseaux sociaux, lorsque l’élan de générosité des internautes convertit une annonce d’adoption en mouvement viral. C’est pourquoi nous dédierons du temps et de l’énergie à la présentation de chiens en adoption. Vous pourrez connaître leurs histoires, et peut-être vous décider à en adopter un, en nous suivant sur Facebook et Twitter (#NachetezPasAdoptez).

Préparez-vous à découvrir des chiens qui n’attendent que vous pour redécouvrir les joies de la vie de famille et de la compagnie des humains.

Leave a Comment.